Bilan partagé de médication en pharmacie d’officine : guide complet pour le pharmacien

Pierre Renaudin
Home » Academie » Bilan partagé de médication en pharmacie d’officine : guide complet pour le pharmacien

temps de lecture : 5 mn

Dans un monde où la gestion des traitements médicamenteux devient de plus en plus complexe, surtout pour les patients âgés, le Bilan Partagé de Médication (BPM) en pharmacie d’officine joue un rôle vital. Cet article vise à éclairer le processus du BPM, sa rémunération, et à mettre en lumière comment une solution digitale comme Bimedoc soutient les pharmaciens dans cette démarche essentielle.

Bilan partagé de médication : définition et objectifs

Le bilan partagé de médication est une révision globale du traitement du patient ainsi que la gestion et de l’adhésion du patient vis-à-vis de son traitement.

Il s’adresse aux patients de plus de 65 ans souffrant d’une ou plusieurs pathologies chroniques et présentant au moins cinq molécules ou principes actifs prescrits pour une durée supérieure ou égale à 6 mois.

Cet acte intègre également les nouvelles missions pharmaceutiques depuis 2018. Dans la continuité des entretiens pharmaceutiques pour le suivi des patients sous antivitamines K (AVK) ou des patients asthmatiques, le bilan partagé de médication est ainsi venu renforcer le rôle du pharmacien auprès des patients.

Le Bilan partagé de médication vise 3 objectifs

De façon globale, un bilan partagé de médication vise une meilleure prise en charge médicamenteuse du patient. Le pharmacien va évaluer l’efficacité et la sécurité des médicaments pris par le patient.

Ainsi, il identifie les potentielles interactions médicamenteuses. il vérifie auprès du patient que les médicaments sont pris de manière appropriée et le cas contraire, va sensibiliser le patient à l’importance de son rôle dans la gestion de sa médication.

Les 3 objectifs du BPM pour le pharmacien d'officine

 

Les étapes du bilan partagé de médication

Le BPM implique plusieurs étapes clés, dont la collecte d’informations, l’analyse pharmaceutique, les entretiens de conseil, et le suivi régulier. Ces étapes nécessitent précision et attention pour garantir la sécurité et l’efficacité du traitement. Dès la 2ème année, le processus est allégé avec seulement 2 entretiens de suivi d’observance à conduire à 6 mois d’écart (environ 5 mn chacun).

Les critères d’éligibilité du patient au bilan partagé de médication

L’arrêté du 9 mars 2018 portant approbation de l’avenant 12 à la convention nationale du 4 mai 2012, organisant les rapports entres les pharmaciens titulaires d’officine et l’assurance maladie a défini deux situations pour lesquelles le pharmacien sera rémunéré pour la réalisation d’un Bilan Partagé de Médication :

les critères d'éligibilité au BPM

La rémunération du BPM pour le pharmacien d’officine

La rémunération du bilan partagé de médication pour le pharmacien d'officine

Une solution digitale au service de la réalisation des BPM

Une plateforme web pour réaliser facilement les bilans partagés de médication 

Une technologie intégrée pour accélérer l’analyse pharmaceutique des traitements du patient

Les avantages de réaliser le bilan partagé de médication avec une solution digitale

Pour en savoir plus sur la solution Bimedoc et la fonctionnalité de réalisation des Bilans Partagés de médication, rendez-vous sur notre site web pour une démo ou prenez directement contact avec notre équipe

Articles liés